Le naturisme**

Première expérience avec le naturisme de Truffe et Tango dans le département français des Landes…

Nous sommes arrivés à destination vers 10h du soir. Tout d’abord, nous nous sommes renseignés sur la réglementation du camping, après nous avons installé la tente et avec beaucoup d’anxiété nous avons attendu le jour suivant pour pouvoir vivre cette nouvelle expérience.

Le matin, pendant qu’on attendait l’arrivée de la chaleur nous sommes allés faire un petit tour dans la forêt. Ce fut à ce moment-là que nous nous sommes retrouvés face aux premières naturistes… hommes et femmes sans aucun autre vêtement que leur propre nudité.

Au début, on n’a pas pu s’empêcher d’avoir un peu honte après avoir croisé les premiers campeurs qui de manière heureuse exhibaient leurs nudité. Mais, quelques minutes plus tard la situation est devenue complètement naturelle pour nous. Des familles entières, des enfants, des adolescentes, des parents et des grands-parents se montraient en complete harmonie avec la nature.

A midi la chaleur arrivait, donc on a pris l’initiative avec Truffe d’aller se baigner à la piscine. Dans cet endroit il était strictement obligatoire de ne pas utiliser d’habit, alors on n’avait pas d’autre option que d’outrepasser notre pudeur et accepter la nudité. Au début, on croyait que cela serait plus compliqué que ce que nous avions imaginé mais en quelques secondes nous nous sommes adaptés à cette nouvelle réalité.

A ce moment de nombreuses réflexions et idées sont venues à nous. Quelle était la raison de cette nudité ? Pourquoi c’était important, sur le plan personnel, de vivre cette nouvelle expérience avec le naturisme ?  Qu’est-ce que cette expérience allait apporter à notre apprentissage individuel ? Toutes ces questions nous ont poussés à méditer sur la pratique du naturisme.

La première réflexion fut autour de l’acte même de s’habiller, qui ne représente pas un acte banal mais un acte lourd de significations. Quand nous nous habillons, nous consommons de l’identité. A travers les vêtements nous communiquons, nous transmettons des représentations et nous montrons notre appartenance à un groupe social déterminé.

Dans ce contexte, les différences ne sont pas naturelles mais artificielles, construites socialement. Parfois, on arrive même à juger les gens à partir de leurs manières de s’habiller, qui nous en dit très peu sur la vraie essence d’une personne. Pour cette raison nous considérons que le fait d’être dans un endroit où la nudité est la règle contribue à faire que les vrais différences qui existent entre les gens sont seulement celles que nous donne la nature de par notre âge, notre sexe et nos caractéristiques physiologiques, ce qui rend les relations entre les personnes plus égalitaires.

Une autre réflexion fut par rapport aux idées reçues en relation au corps humain. Malheureusement, dans notre société, on associe généralement le concept du corps à des connotations négatives et des idées très péjoratives comme s’il représentait la luxure, le péché, l’obscénité et le vice. Sous cet angle la nudité ne serai que sexe et pornographie.

Cependant, le corps humains est quelque chose de très beau, digne de respect. La nudité devrait être vue comme une chose naturelle. C’est de cette manière que nous venons au monde et nous ne devrions pas avoir honte de cela. Le corps humain ne devrait pas être vu comme un objet interdit, que nous devons occulter pour éviter de susciter des comportements condamnables.

Quand nous acceptons la nudité comme une chose naturelle on découvre que le corps humain n’est pas quelque chose d’excitant en soi et que cela n’implique pas directement le sexe. Au contraire, ce sont précisément les vêtements qui réveillent le désir car ils cachent certaines parties du corps, qui deviennent ainsi objet du désir. En plus, la répression de la nudité favorise le marché et l’industrie de la pornographie qui font de la nudité un synonyme de sexualité.

Enfin, nous voudrions noter l’importance de s’accepter soi-même, d’aimer notre corps et de ne pas avoir honte de se montrer tels que nous sommes : maigres, forts, jeunes, anciens, blancs, noirs… Tristement, aujourd’hui, nous sommes bombardés d’images de femmes et d’hommes parfaits qui nous vendent des rêves impossibles à atteindre. Nous suivons des stéréotypes de beauté créés par la publicité que même les mannequins ne peuvent obtenir sans passer des heures dans des salles de gymnastique, sur des tables de chirurgie esthétique, sans acheter mille produits cosmétiques et sans se mettre au régime de manière interminable. Et même avec tous ses sacrifices, la magie de photoshop améliorera encore plus la « beauté » de ces filles. Mais à suivre ces lois, on perd de vue le vrai sens du bonheur.

A cause de tout ça, combien de jeunes sont poussés vers l’anorexie, la boulimie, la perte d’estime de soi et même la dépression pour le fait de ne pas pouvoir attendre ces idéaux de beauté qui nous sont vendus comme des synonymes de bonheur et de bien-être ? Et qu’est-ce qu’il se passe avec les vieux dans le monde de l’éternel jeuneuse où tout doit être fait pour cacher ces cheveux blanc ou ces rides ? La vieillesse n’est plus vue comme un vecteur de sagesse, une source intarissable d’histoires à raconter. Le corps de la personne âgée doit être occulté puisque il ne répond pas aux paramètres de ce qu’on considère comme « esthétiquement beau ». En ce sens, le naturisme rompt avec cette vision de l’esthétique et revalorise le corps dans son intégralité comme quelque chose de beaux au-delà de l’âge, du sexe et de l’aspect physique. Avec le naturisme nous apprenons à nous aimer tels que nous sommes et nous perdons la honte et la pudeur crées par ce monde qui « diabolise » le corps et le méprise quand il ne colle pas aux stéréotypes de beauté socialement établis.

De cette manière nous avons compris que la nudité n’était pas quelque chose de pervers, mais une chose belle, saine et naturelle. Avec Truffe nous croyons que cette expérience a apporté  beaucoup de choses nouvelles à notre apprentissage personnel. De plus, cela nous a permis de comprendre que la nudité est beaucoup plus complexe que le simple fait d’ôter nos vêtements. Cela signifie rompre avec nos mœurs, nos croyances autour du sens du corps dans la société et cette peur de notre propre nudité.

Truffe & Tango

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s